poissonsmanege

bufflemanege


Un plaisir minimal comme monter sur une drôle de machine et hop une petite ronde...On peut dire que le 104 (avec à ses commandes un directeur aussi chevronné qu'éclectique que José Manuel Gonçalvés, qui a longtemps présidé à l'effervescence de la Ferme du Buisson) est en train de réussir sa mue. Et ce avec une simplicité désarmante. Habiter une vaste coque design vide en y posant le manège carré Sénart, machination énorme, hommage fabuleux à Jules Verne,avec ses curiosités métalliques, ses monstrueuses bestioles sorties tout droit du génie d'Antoine Desrosières (vous savez Royal de Luxe ? ), il n'y a pas à épiloguer, ça confère tout de suite une atmosphère foraine atemporelle..De la couleur, de l'insolite...Ce grand machin qui détonne étonne, tout le monde en redemande, et ce à trois pas d'une rue d'Aubervilliers pas très fun...A l'ère de la 3D, du zapping, et de la sauvagerie sociale à tout crin, ces rouages qui s'exhibent, cette lenteur crissante, ces coléoptères et ces buffles effrayants, ces poissons tarabiscotés,quelle respiration poétique, quelle échappée dans l'imaginaire  le temps d'un tour...en  suspension...
Le manège, construit à Nantes est en pleine tournée européenne pour le plus grand plaisir de tous...
Je n'ai pas encore fait le tour des autres installations mais enfin le lieu est investi  ! la curiosité du public y est palpable...Bref, une redécouverte.

le site du Manège

ps : plus de photos personnelles soon , ici capture d'une vidéo sur youtube filmée à Anvers